jeudi 16 février 2017

Passions, Loisirs et Bullet Journaling

IMG_20160524_175134.jpg

Lorsque l'on en vient à nos passions, je vois deux choses que le bullet journaling aident à faire. D'une part, il entretient la motivation et d'autre part il permet de suivre et de noter l'avancement de tous les projets en cours. Parce que, si vous êtes comme moi, vous avez également plein de choses entamées qu'un peu d'organisation aident à gérer. C'est toujours plus fun et plus motivant d'avoir une représentation du travail restant à accomplir et surtout de marquer le coup une fois que c'est fini (double dose de satisfaction!). Cela permet de voir les choses avancer dans le bon sens.
Voici une partie de ce qu'il est possible de faire dans un bullet journal pour gérer ses activités de loisirs et/ou de travail.

Ongoing projects

Pour ma part, je trouve très utile de faire une page avec tous les projets en cours. Je pense que l'idéal c'est d'essayer de faire tout tenir sur 2 pages côte à côte de manière à tout avoir ensemble. Sinon, je suis d'accord, il suffit de se référer à l'index, mais c'est tout de même plus pratique.
A mon avis, il ne faudrait jamais noter les projets de moins de 2 jours. En effet, ce serait une perte de temps et un projet de moins de 2 jours ne demande pas forcément autant d'organisation que les projets de longue haleine. Pour les petits projets, vous pouvez faire une petite collection à part qui vous permettra de tout de même les recenser quelque part et de prendre note de leur réalisation. Je dis cela notamment dans l'idée de garder tout au même endroit.
Et pourquoi ça ? Et bien toujours dans l'optique d'entretenir la motivation !!! Si on voit tous les gros projets en cours en un coup d'oeil alors on peut s'apercevoir des avancements plus facilement.
Pour faire ma page, j'ai détaillé chaque projet en cours de la façon qui suit:

  • Un nom de projet. Ex: Beekeeper's quilt
  • Un statut. Ex: In progress / On Hold...
  • Un type de craft sous forme d'icône. Ex: Tricot / Code / Quilt
  • Une échelle de temps ayant pour début la date de commencement et représentant le pourcentage d'achèvement. La mienne contient également les périodes d'inactivité dans le projet et la cause de cette inactivité.
  • Je note ce qu'il reste à faire si j'ai une liste de tâches précises en tête. S'il y a lieu, je fais un petit laïus sur comment remédier aux problèmes que j'ai remarqué. Je chiffre également le reste à faire.


IMG_20160524_175134.jpg
Ce vocabulaire est emprunté à la gestion de projet, mais c'est vrai que c'est l'idéal pour le follow-up.

Instructions // To-do list

L'un des spreads à réaliser est bien entendu les instructions pour réaliser l'ouvrage.
Si le projet n'implique pas de patron, il est possible de faire une to-do list. J'ai notamment fait cela pour la réalisation de mes différents sites. J'ai d'ailleurs encore des tâches à réaliser... L'idée est simple : recenser les grandes idées à réaliser avec en plus la possibilité de mettre des idées qui ne verront le jour que si vraiment on a tout son temps pour peaufiner. Il est également possible de tout séparer en sous-tâches les plus petites possibles et de faire une liste à cocher.

Tracker

L'idée après avoir réuni toutes ces données sur les projets en cours et si le pourcentage de réalisation ne suffit pas, c'est d'avoir un tracker propre à chaque projet. Que ce soit pour un projet de couture, de tricot ou n'importe quoi d'autre, il est toujours possible de trouver un moyen de tracker la progression. Si vous ne trouvez pas d'idée, n'hésitez pas à me soumettre votre problème.
Mais par exemple pour le tricot, il est simple de tracker la hauteur du travail fini sachant qu'un patron contient toujours la taille finale. Pour ma part, je vous montre l'exemple avec mon Beekeeper's quilt, il était évident que je pouvais tracker le nombre d'hexipuffs réalisés. J'ai même fait un petit tracker pour chaque semaine.

IMG_20160511_201055.jpg

Lire la suite

jeudi 19 janvier 2017

Organisation, minimalism : développement personnel ?

Est-ce que l'expression 'développement personnel' est un gros mot ? Tout le monde connaît l'étendue des rayons développement personnel dans les librairies et j'avoue que j'ai toujours trouvé que c'était de la psychologie de bas étage. Mais il y a peu, j'ai découvert le minimalisme et grâce à ça l'organisation et grâce à ça le bullet journaling, et depuis j'ai remis en question ma façon de voir les choses puisqu'il y a tout de même de grands concepts que je trouve supers dont l'organisation et le minimalisme.

La première étape du minimalisme est le désencombrement (decluttering en anglais). J'ai commencé à faire cela il y a un an maintenant. J'ai commencé par mes livres. Ma bibliothèque recelait de livres que je n'aimais pas du tout mais c'est vrai que ça a toujours été difficile pour moi de m'en séparer. Je pense que la raison principale est que comme j'avais lu ce livre je voulais le garder, un peu comme un trophée. J'ai fini donc par donner une cinquantaine de livres et en vendre une autre cinquantaine sur MoMoX. Bon, je ne suis pas devenue riche, j'ai du récupérer 60 euros environ. Mais ça fait toujours plaisir pour les livres dont j'avais lu un tome mais qui m'avaient déçue alors que j'avais acheté tous les tomes. Sachez que comme partout, sur Momox, il n'y a quasiment que les livres récents qui rapportent et les livres rares.
Ensuite, je suis passée à l'armoire, là encore, j'ai donné plein de vêtements et je n'ai gardé que ceux que je mettais vraiment. J'ai en fait suivi ce flow chart : Closet Cleaning Flow Chart: Funny and Useful - oui, parce que je suis également devenue fan d'infographie, j'avoue que je n'en avais vu que très peu auparavant et il y en a plein sur le sujet.
Je suis ensuite passée à mon bureau, la salle de bain (c'est quand même dingue le nombre de produits de beauté que l'on n'utilise pas) pour laquelle au lieu de jeter, j'ai préféré me forcer à utiliser les produits et la cuisine... Je pense que la meilleure solution est de progresser petit à petit.
La seconde étape est de contrôler tout ce qui entre dans la maison. L'idée est de ne plus acheter tout ce qui est destiné à n'être utilisé qu'une seule fois. Si quand bien même il arrivait qu'un objet franchisse tout de même le barrage, il faut alors s'en débarasser, peu importe ce que ça veut dire s'il faut le jeter ou le donner alors qu'on vient à peine de l'acheter.
Quoiqu'il en soit, il reste encore beaucoup de choses dans ma maison qui devraient être déclutterées mais au moins, j'ai pu déjà me faciliter la vie notamment au niveau du ménage.

Pour approfondir le sujet, je vous conseille les livres suivants que j'ai beaucoup aimé en commençant bien sûr par LA référence. Certains sont en français mais j'ajoute également la version anlgaise parce que c'est celle que j'ai lu...

1. The Life-Changing Magic of Tidying: A simple, effective way to banish clutter forever (La magie du rangement)
de Marie Kondo.

Banish Clutter Forever: How the Toothbrush Principle Will Change Your Life Banish Clutter Forever: How the Toothbrush Principle Will Change Your Life Marie Kondo est consultante en nettoyage au Japon. Autant dire que depuis ce livre, la liste d'attente est bien longue...
Si celui-ci a tellement marché c'est parce que la méthode de Marie Kondo ne se base pas sur d'autres. Son idée est de faire par catégorie d'objet pour désencombrer. J'ai évidemment pris un peu de ce livre pour vider mon appartement.
2. The Joy of Less, A minimalist Living Guide
de Francine Jay.

The Joy of Less, A minimalist Living Guide Ce livre présente une méthode que j'aime beaucoup en faisant un désencombrement pièce par pièce. C'est d'ailleurs comme ça que je m'y suis prise. Toute la première partie est quand même une grande réflexion sur le minimalisme, plus axée sur la psychologie de l'acte. La seconde partie présente la méthode STREAMLINE, je vous passe l'acronyme un peu chelou manipulé pour que ça veuille dire quelque chose.
Je pense que ce livre représente le plus ce qu'est le développement personnel, néanmoins il présente l'une des méthodes que je préfère.

3. Banish Clutter Forever: How the Toothbrush Principle Will Change Your Life
de Sheila Chandra.

Banish Clutter Forever: How the Toothbrush Principle Will Change Your Life Celui-ci est très original et je l'aime beaucoup, parce qu'il est plein de bon sens. J'aime beaucoup sa façon de voir les choses et croyez-moi, Sheila y est pour beaucoup dans ma prise de décision concernant le decluttering. C'est clairement le livre qui permet de se débarrasser des derniers a priori sur le fait de jeter des choses.

Lire la suite

jeudi 05 janvier 2017

2017 : les bonnes résolutions

bonnes_resolutions_cmadera63.png

Je ne suis pour ma part pas une grande adepte des bonnes résolutions. Enfin, ce n'est pas tout à fait ça, j'aime beaucoup changer des choses dans ma vie pour essayer de me rendre meilleure. Mais je déteste l'idée qu'une date soit réservée pour cela !
Néanmoins, cette année, j'ai décidé de mettre l'accent sur la santé. C'est marrant parce que plus on vieillit, plus cela devient une priorité ! Mais là, je ressens vraiment le besoin de faire plus attention à mon corps et à ma santé.
Pour se faire, j'ai sélectionné quelques méthodes pour présenter les choses et je vais travailler à mettre cela en place pour février, ce qui ne veut pas dire que je ne vais pas déjà m'y mettre, mais je n'ai pas eu le temps de me pencher sur la question en décembre alors j'ai du abandonner le reporting pour janvier dans mon bujo. Cela me permet de ne pas précipiter les choses et de bien recenser et choisir ce que je vais faire.

Liste de choses à faire

La première solution consiste à détailler sa liste d'objectifs en différentes tâches et à les répartir sur les mois de l'année. Contrairement au tracker, il n'y a pas de mesures qui sont faites, juste des actions à réaliser, donc c'est un peu plus souple et moins oppressant.
Pour prendre un exemple concret, si l'objectif est de maigrir, les tâches pourraient être "Aller au marché" ou encore "Faire du sport", sans jamais réellement mesurer le poids.
L'avantage de cette solution est que l'on n'est jamais culpabilisé ou déçu et cela permet d'avancer plus sereinement. On peut arrêter quand on veut et surtout reprendre quand on veut.
Si je choisissais cette solution, je pense que je ferais un spread dans le genre de @cmadera63 mais avec une liste de tâche.

bonnes_resolutions_cmadera63.png

Trackers

1. Health tracker
Quand j'ai vu le Health Tracker de @ohayobento pour la première fois, je me suis dit : "il faut que j'essaye !". J'ai tenu quinze jours parce que c'est trop à faire chaque jour dans le bullet journal. Mais c'était quand même un excellent moyen de consigner des données en vue de se fixer des objectifs dans les domaines que l'on veut améliorer. Je pense que si je n'ai pas tenu c'est parce que j'ai essayé en même temps le mois-là de tenir un autre tracker avec plus de 30 catégories et le tout était infaisable au quotidien !
Je me dis qu'en n'ayant que ça, peut-être que c'est maintenable. Mais bon, mon expérience ratée m'a un peu refroidie...

bonnes_resolutions_health_tracker_m.png

2. Cases à colorier
La plupart des trackers consistent en une case à cocher tous les jours.
Pour l'exemple du régime, les catégories pourraient être "Manger sainement", "Courir 5 kms"...
Voici plusieurs exemples :

bonnes_resolutions_cases1.png de @craftyenginerd.
bonnes_resolutions_cases2.png de @oak.tree.journaling que j'ai choisi, d'une part parce que c'est beau mais aussi à cause du 'Meal Plan' avec la programmation des menus que je rêve de faire également.

J'aime particulièrement celui-ci dans le cas précis des bonnes résolutions parce qu'il présente l'année complète :
bonnes_resolutions_yearinpixels.png de @passioncarnets

3. Courbes
Voilà le tracker ultime, celui qui montre si réellement on réussit ou si l'on échoue !
Pour temporiser un peu les choses quand même, je pense qu'il vaut mieux faire un tracker pour l'année entière et pas par mois, comme ça on se pèse 12 fois, ça donne déjà une bonne idée et c'est beaucoup plus significatif que de se peser tous les jours ou toutes les semaines.

bonnes_resolutions_weightloss.png
Là, je pense que vu mon classement et les solutions proposées vous pouvez voir que vraiment, je n'aime pas beaucoup mesurer les choses. J'ai cependant été obligée de le faire pour le diabète parce que c'est tout de même très important de mesurer sa glycémie.
bonnes_resolutions_diabete_tracker.jpg

Lire la suite

Page Top